ACCORDEZ DES PIANOS MAINTENANT

SPÉCIAL $297   $197

APPRENEZ L'ACCORDAGE DE PIANO EN TOUTE SÉCURITÉ

LA FORMATION VIDÉO COMPLÈTE QUI VOUS APPRENDRA À ACCORDER VOTRE PIANO EN TOUTE SÉCURITÉ !

Enfin, un accordeur de piano professionnel révèle ses secrets !

CE PRODUIT EST TÉLÉCHARGEABLE ACCÈS INSTANTANNÉ
COMMENCEZ TOUT DE SUITE !

Faites des économies en effectuant vous-même des retouches entre les visites de votre accordeur !
Apprendre à accorder un piano

Vous voulez accorder votre propre piano ?

Apprendre à accorder un piano

Vous en avez assez de chercher sur le web pendant des semaines pour ne trouver que de l’information partielle, fragmentée et souvent fausse ?

Apprendre à accorder un piano

Vous en avez assez des formations bidons (eBook) ?

Apprendre à accorder un piano

Vous êtes un passionné du piano et cela vous frustre au plus haut point d’entendre un piano désaccordé ?

Apprendre à accorder un piano

Si vous en aviez les moyens financiers, vous feriez venir votre accordeur de piano tous les trois mois ?

Apprendre à accorder un piano

Vous voulez épargner des sommes considérables ?

Apprendre à accorder un piano

Vous voulez démarrer un nouveau business et être votre propre patron ?

Apprendre à accorder un piano

Imaginez seulement la possibilité de pouvoir retoucher l’accord des pianos qu’on vous impose lors de vos prestations publiques !

BONNE NOUVELLE !

Apprendre soi-même à accorder un piano c’est possible!

Surtout lorsque vous avez devant vous un professionnel qui vous suit pas à pas.

C’est ce que PianoTuningHowTo vous propose !

Un cours complet sur comment accorder soi-même son piano

Mario Bruneau piano tunerDepuis les Studios de : Mario Bruneau

Je pratique le métier d’accordeur-technicien depuis plus de 35 ans.

Je sais qu’il est frustrant de devoir payer d’énormes sommes d’argent pour apprendre l’accordage de piano ou de rencontrer des soi-disant « spécialistes » qui vous promettent des résultats miracles mais qui ne livrent pas la marchandise.

Les offres sur Internet ne manquent pas mais force est de constater le manque flagrant de sérieux et de compétence trop souvent rencontré. En particulier ceux qui vous offrent d’apprendre le métier d’accordeur de piano avec comme seul matériel, un eBook !

Pour bien entendre et comprendre les différents phénomènes acoustiques impliqués dans l’accordage de piano, il est impératif que le son et l’enregistrement du tutoriel soient parfaits.

La base du métier d’accordeur de piano repose sur la maîtrise des gestes associés à la pratique. Hors, ces gestes sont pratiquement impossibles à démontrer seulement par des mots. Mêmes les illustrations sont quelques fois insuffisantes.

C’est pour cette raison que plusieurs spécialistes s’accordent pour affirmer que :

"Le métier d’accordeur de piano ne s’apprend pas autrement qu’avec un spécialiste qui vous suit pas à pas."

C’est aussi mon avis et c’est dans cet état d’esprit que j’ai créé...

LE TUTORIEL VIDÉO DE L’ACCORDAGE DE PIANO

Ce que vous apprendrez en suivant PianoTuningHowTo

  • Vous apprendrez comment accorder votre piano sans risque.

  • Vous apprendrez comment caler la cheville pour stabiliser l’accord.

  • Vos accordages seront plus stables grâce à une bonne manipulation de la clef d’accordage.

  • Vous comprendrez les forces en jeu pour monter un piano au diapason en seulement deux accordages.

  • Vous en saurez assez pour enseigner à votre accordeur actuel ce qu’il ne sait pas encore.

  • Vous aurez une base assez solide pour entrevoir la possibilité d’une carrière.

  • Avec l’aide du MultiMédia, tout vous sera enfin plus clair !

  • Vous saurez si votre accordeur est compétent ou non.

  • Au final, votre connaissance vous mettra dans une position avantageuse face à votre accordeur pour lui exprimer vos attentes.

Je suis conscient de votre empressement à apprendre rapidement.
Mais c’est parce que je vous respecte que je ne vous raconterai pas d’histoires contrairement à certains qui vous lancent des méthodes
qui ne tiennent pas la route puisqu’elles ne sont appuyées par aucune théorie.

C’est pour cette raison que cette formation
vous prendra par la main

du début à la fin de votre apprentissage et vous livrera
une base théorique solide dès le départ
qui viendra appuyer la pratique au final.

CETTE FORMATION COMPREND

Tutorial video accordage de piano

5 Vidéos

5 vidéos se partageant les 11 chapitres au total.

accorder un piano ebook

La Transcription en eBook

La transcription complète sous forme de eBook de 150 pages facile à imprimer et à transporter avec vous n’importe où même sur votre mobile.

Audio MP3 accordage piano

Fichier Audio MP3

La transcription complète en fichier audio  MP3  que vous pouvez écouter en conduisant votre auto par exemple.

Free Piano tuning book

BONUS

Si vous agissez MAINTENANT, vous aurez en prime le livre magnifique “HISTOIRE DU PIANO” de Ernest Closson.

Satisfaction Garantie

SATISFACTION GARANTIE

Vous pouvez acheter en toute confiance, je prends tous les risques!
Je suis confiant que vous apprécierez ce tutoriel comme tous ceux qui l'ont acheté avant vous mais si pour quelle que raison que ce soit ce tutoriel n'est pas à la hauteur de vos attentes en dedans de 30 jours, je vous rembourse la totalité de votre achat sans poser de question.

COMMENCEZ SUR UNE BASE SOLIDE

Vous constaterez que rien n’est laissé au hasard. Tout est couvert pour vous donner une base solide. Ce tutoriel est conçu pour vous amener du point A au point B sans rien omettre.

Je ne crois pas à l’approche qui consiste à garder sous silence la partie théorique en vous faisant croire que l’accordage de piano est une chose facile et simplement technique. Cette attitude ne rend service à personne. Ni à vous et certainement pas à « l’expert » qui vous la présente.

Il y a tout un bagage de connaissance théorique intéressante qu’il vous faudra assimiler afin d’éliminer toute insécurité face au métier d’accordeur de piano.

Rassurez-vous, je suis bon vulgarisateur. Je suis très curieux de nature et la science m’a toujours passionnée. Vous verrez, je saurai vous transmettre cette passion et ensemble, on va avoir du fun !

Ne soyez donc pas surpris si je vous enseigne comment fermer une porte en silence par exemple !

TÉMOIGNAGES

« Bonjour, j’ai pris le cours d’accordage de 3 heures et que je ne le regrette absolument pas! J’ai plus appris en 3 heures qu’en 1 an et demi en tant qu’autodidacte ! » Mario est un vrai passionné et réponds à toutes les questions. Vraiment un must pour qui veut des bases solides. Merci encore Mario.

SÉBASTIEN

Ste-Anne-Des-Plaines, Québec.
“Merci pour votre site, vraiment bienvenu pour démystifier l’accordage de piano et le rendre accessible !”

BRUNO MORTGAT

France

Nathalie Guillermic

France
“On devrait dans chaque école de musique initier les élèves pianistes à cette pratique indispensable.”
  • EBOOK SEUL
  • $97
    par eBook
  • eBook
  • Facile à lire
  • Format PDF
  • Pratique sur votre SmartPhone
  • Remboursé si upgrade
  • AUDIO SEUL
  • $77
    par fichier audio
  • AUDIO
  • Format MP3
  • N'importe où
  • Écoutez en conduisant
  • Remboursé si upgrade

FOIRE AUX QUESTIONS F.A.Q.

Même si ce tutoriel est assez avancé, il s'adresse surtout aux parfaits débutants.

Parce que Je ne crois pas à l’approche qui consiste à "garder sous silence" la partie théorique en vous faisant croire que l’accordage de piano est une chose facile et simplement technique.  C’est parce que je vous respecte que je ne vous raconterai pas d’histoires.

  • une grande force physique pour changer la position des 230 chevilles d’un piano
  • la délicatesse d’un papillon
  • une précision scientifiquement rigoureuse
  • une sensibilité artistique hors du commun
  • un bon sens du rythme
  • la capacité de se concentrer pendant une heure et demie
  • une oreille musicale

Regrettez-vous d'avoir demandé ?

Non mais vous trouverez la liste des SEULS outils dont vous aurez besoin sur la page d'outils du siteweb.

La base de cette formation sont les 5 vidéos mais elle comprend aussi un eBook facile à lire dans une salle d'attente par exemple.  Elle comprend même un fichier audio au format MP3 facile à transporter n'importe où. Écoutez la formation en conduisant votre automobile par exemple.  Sans oublier de mentionner le eBook GRATUIT d'Ernest Closson offert en bonus.

ACCÈS IMMÉDIAT !  Aussitôt que votre paiement sur serveur sécurisé est complété, vous allez recevoir une confirmation par courriel avec le lien de la page de téléchargement.  Étant donné que le tutoriel est téléchargé sur votre ordinateur, vous aurez un accès 7/24 pour le consulter à votre rythme.

Je prends $140CAD (100€) pour un accordage régulier mais vous en tant qu'apprenti, vous chargerez dans les $70CAD peut-être au début.  Mais à mesure que vos compétences augmentent, vous pourrez augmenter vos tarifs.  Et quand vous aurez maîtrisé le métier, vous pourrez demander autant que moi.  Je ne crois pas aux accordeurs qui se vantent d'accorder plus de 4 pianos par jour mais faites le calcul, 4 X $140 = $560/jour, pas mal non !

Cela dépend de vos habiletés et de vos talents.  En général, la première année, vous ne prendrez AUCUN montant pour accorder le piano de vos amis ou de l'église de votre quartier.  Les gens sont assez gentils de vous laisser "pratiquer" sur leur piano que de leur charger un montant en plus serait impensable.  Mais rien ne vous empêche d'accepter des pourboires !

Aimez notre page

5894
QUOI?

MAINTENANT QUOI ?

En tant que client de PianoTuningHowTo, vous avez droit à un accès GRATUIT à un support privilégié.  Je réponds à TOUTES les questions.  Utilisez le formulaire de commentaire juste au bas de cette page pour poser n'importe quelle question.  Je réponds dans les 24h max.

C'est comme avoir son professeur privé à distance !

Commandez maintenant et contribuez à l'harmonie dans l'Univers en accordant un piano aujourd'hui.

125 Commentaires to “ Le Tutoriel Vidéo de l’Accordage de piano (01-Débutant)”

  1. DANIEL OUIMET a écrit :Répondre

    Bonjour Mario,

    Est-ce qu’il peut arriver qu’un client demande une mise au ton à 442Hz ?

    Si oui jusqu’où peut-on aller ?

    Pour une mise au ton en A 442Hz la procédure est elle la même que celle expliquée dans votre tutoriel ?

    Merci !
    daniel

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Vous n’aurez jamais de demande pour 442 au Québec.

      Un diapason de plus de 442 se retrouve seulement en Europe.

      C’est exactement la même chose d’accorder au 442 et au 440.

  2. DANIEL OUIMET a écrit :Répondre

    Bonjour Mario,

    Merci pour vos réponses précédentes.

    Pouvez-vous me corriger si je me trompe sur la question suivante.

    La différence entre un piano au son rond, doux, non agressif et un son agressif et precutant…:

    1- Pour obtenir un son rond et doux les feutre du marteau doivent être détassé et piqué?
    2- Pour obtenir un son agressif et percutant il convient d’avoir des feutre plus dur, plus tassé et serré ?

    Pouvez-vous me corriger s’il y a lieu ?

    Merci pour vos réponses!
    daniel

  3. DANIEL OUIMET a écrit :Répondre

    Bonjour Mario,

    En attendant de recevoir les outils nécéssaires aux ajustement et à l’accordage de notre piano, je regarde vos vidéos pour voir ce qui pourrait m’échapper dans une première écoute.

    Y a 2 questions qui me viennent à l’esprit

    1- Si une cliente me demande de mettre son piano au diapason A 432Hz, Y a t-il une procédure particulière ?

    2- Lorsque j’aurai mes outis, j’accorderai les basses à une cordes et les aigues hautes à l’octave pour faire disparaitre les battements. Cela ne risque t-il pas de désajuster les notes du centre ?

    Merci d’avance pour vos réponses

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour Daniel,

      1 Pour descendre un piano de 440 à 432, il faut utiliser la méthodes de descente d’un piano qui est différente de quand on monte un piano. On commence par descendre une seule corde sur 3 dans la partie du milieu jusqu’à la dernière note Do tout en haut. On recommence avec une deuxième corde pour chacune des notes et une foi fini, on descend une corde sur deux des basses doubles. Pour finir par descendre la 3e corde du milieu jusqu’à la dernière note Do tout en haut et le reste des basses. FIN.

      2 Pas si c’est un accord régulier à 440Hz mais si c’est pour monter un piano trop bas, vous aurez déjà compensé en montant plus haut les premières cordes.

      Voilà

      1. DANIEL OUIMET a écrit :Répondre

        Et j’imagine que la corde à descendre est celle de gauche, la première, ou bien peu importe ?

        1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

          Non, on installe un ruban de tempérament entre les cordes pour aller plus vite.

          1. DANIEL OUIMET a écrit :

            Vous aviez dit que pour descendre de 440 à 432 qu’on commençait par descendre une seule corde sur 3 dans la partie milieu jusqu’au DO tout en haut, mais cette corde seule, est-ce la première, la 2ieme ou la troisième ?

          2. Mario Bruneau a écrit :

            Vous appliquerez les méthodes enseignées dans le tutoriel.

            Pour toute la partie du milieu, vous utiliserez un ruban de tempérament pour vous simplifier la tâche. Donc vous commencerez par la corde du milieu.

            Pour les hautes vous utiliserez la sourdine Papp et si vous suivez le conseil donné dans le tutoriel complet, vous saurez que vous accorderez la 3e cordes en premier pour les octaves parce que la plupart des accordeurs accordent la première corde et une corde trop étirée et relâchée souvent va commencer à produire des faux battements. La 3e cordes a moins de faux battements.

            Pour les basses aussi, vous utiliserez le ruban de tempérament pour aller plus rapidement.

  4. Frank a écrit :Répondre

    Bonjour M. Bruneau,
    J’ai déjà écris un commentaire concernant le changement de cordes complet que j’ai effectué sur mon piano Weber New York 1881 7′. Malgré le travail des marteaux et les cordes changées, j’ai encore l’impression que mon piano sonne le carton. La table d’harmonie n’est pas craquée. Serait-ce tout simplement que la table d’harmonie doit être changée ? Peut être que les écrous de la table de fonte doivent revisés ? Est ce que votre piano à queue a été refait à neuf dans votre cas (celui qu’on entend dans votre cours) ?
    Merci
    Frank

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour Frank,

      Oui, je me souviens de vous.

      J’espère que votre changement de cordes et marteaux s’est bien passé.

      j’ai encore l’impression que mon piano sonne le carton

      C’est sûr que Weber de NY n’est pas un très bon piano. Il ne faut pas trop lui en demander. Peut-être qu’il ne valait pas la peine d’être restauré comme vous l’avez fait?

      Il se peut très bien que la couronne de la table d’harmonie se soit affaissée d’où le son creux de votre Weber. Pour un piano de cette qualité, il arrive souvent ce genre de détérioration avec le temps.

      ATTENTION! Ceci va peut-être vous choquer!

      Même en 1881, quand votre Weber était neuf, il sonnait peut être comme ça!

      Donc, je ne crois pas que ce soit le travail que vous avez fait qui soit en cause.

      Vous avez bien tapé les cordes aux points de contacts comme je vous l’avais suggéré de faire en avril 2018 ?

      Taper les cordes du piano aux points de contact

      J’ai complètement restauré mon piano de 1893 mais attention, c’est un piano d’exception, un très “haut de gamme” Blüthner 7 pieds avec Aliquot. Rien à voir avec un piano médiocre Américain comme Weber.

      Votre travail n’est pas perdu. Vous avez fait l’exercice de changer les cordes et marteaux d’un piano à queue. Ça valait la peine ne serait-ce que pour ça!

  5. DANIEL OUIMET a écrit :Répondre

    Bonjour Mario,

    Concernant le bouton d’échappement, dans le cas de notre yamaha, il n’y a pas d’oeil en métal, mais c’est plutôt une tête plate. Ma question est, quel outil ça prendra si y a lieu d’y toucher ?

    J’ai commander quelques outils pour commencer le travail sur le piano. Mais en attendant j’étudie la mécanique en général sur les piano droit et à queue. Concernant les basses qui sonnent faux, et j’ai vérifié méticuleusement, par après, les hautes aussi, elle sont légèrement fausses aussi.

    Et je sais que l’accordeur ne travail qu’avec un logiciel d’accordage sur tout le piano. Il n’utilise pas l’oreille. Ce qui met en évidence ce que vous disiez par rapport à l’accordage impossible aux extrêmités avec une machine.

    Merci d’avance pour vos réponses.

    daniel

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour Daniel,

      Dans le cas de tête plate au bout des boutons d’échappement, vous aurez besoin d’un outils spécial.

      Voici une image de l’outil qui vient avec la poignée universelle :

      Outil d'ajustement des boutons d'échappement

      Concernant votre accordeur, vous avez la preuve qu’on ne peut accorder un piano en entier avec une machine.

      1. daniel ouimet a écrit :Répondre

        Est-ce que cet outil a un nom, j’aimerais le trouver sur amazon ?

        daniel

        1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

          Il y a plusieurs noms.

          Faites une recherche avec ces expressions :

          piano let off regulator
          Piano escapement regulating tool
          Outils pour ajuster l’échappement d’un piano droit
          grand drop screw regulator

  6. DANIEL OUIMET a écrit :Répondre

    Bonjour Mario,

    Voici quelques questions

    Dans l’option 2, vous indiquez que nous ne pouvons pas monter un pitch de 433 à 440 d’un seul coup. Et votre technique, pour compenser l’effet sert join, est de monter le pitch au la 442 dans les basses, 443 dans la première moitié de la partition, 444 dans la 2ieme moitié de la partition et 445 dans les aigue.

    Question: Peut-on partir de 433 directement au 442, 443, 444 et 445 directement en une seul fois? car c’est pas préciser où stopper. D’après ce que je saisis, il ne le faut pas, mais, pour moi ce n’est pas explicite ?

    Puis l’option 3, c’est un ajustement pour un piano déjà au la 440, ce sera l’affinage, le pollisage. Et le travail ne commence pas dans les basses, mais dans les médiums, les aigue puis les basses. Ceci pour égaliser la charge de pression sur le piano?

    Notre piano droit Yamaha B2PE.

    Dans notre cas, l’accordeur est venu faire un accordage au mois de janvier 2019, mais toutes les basses des notes à 1 cordes sont fausses, je les comparent à l’octave et on parle de 4 à 6 battements seconde sur chacune d’elle. Ensuite j’ai comparé les orctaves test avec les octaves qui leur sont supérieur et ces notes sont ok. Le LA centrale est au diapason 440. Les unissons sont ok, les autres notes du piano sont aussi ok. Il semble que l’accordeur ait eu des difficultés avec les basses.

    Il me resterait donc qu’à accorder les basses en les comparant à l’octave pour corriger les fausses notes en partant de la dernière note vers la première ?

    Merci pour votre retour.

    daniel

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour Daniel,

      Question: Peut-on partir de 433 directement au 442, 443, 444 et 445 directement en une seul fois? car c’est pas préciser où stopper. D’après ce que je saisis, il ne le faut pas, mais, pour moi ce n’est pas explicite ?

      Quand j’affirme : “nous ne pouvons pas monter un pitch de 433 à 440 d’un seul coup” Je veux dire qu’on ne peut s’attendre à obtenir un résultat satisfaisant en faisant de la sorte. Notre accord ne serait pas bon. Dans l’option No2 j’explique comment on peut avec seulement 2 accordages monter un piano trop bas disons à 433Hz. Et le premier accord en suivant les courbes 442 pour les basses, 443 pour le milieu et 444 et plus pour les hautes, c’est bel et bien d’un seul coup! Vous partez de la corde qui est disons à 433 et la remontez directement à 442 si c’est une basse et ainsi de suite…

      Puis l’option 3, c’est un ajustement pour un piano déjà au la 440, ce sera l’affinage, le pollisage. Et le travail ne commence pas dans les basses, mais dans les médiums, les aigue puis les basses. Ceci pour égaliser la charge de pression sur le piano?

      Oui, l’option 3 décrit la situation la plus rencontrée c’est à dire un piano qui a été accordé à chaque année et qui est au diapason 440. Mais de commencer par le milieu n’a rien à voir avec la répartition des charges car ceci aura été vrai pour l’option 2 donc, pour un piano trop bas mais pas pour un piano au 440. Tous les accordeurs font cela régulièrement. C’est un accord qu’on dit “normal”

      Votre Yamaha B2PE est un 45 pouces de haut ce qui en fait un petit piano.

      Les basses des petits pianos sont difficiles à accorder. Les unisons à cordes simples ont souvent de faux battements donc difficile à accorder à l’octave. Accordez-les du milieu du piano en descendant…

  7. DANIEL OUIMET a écrit :Répondre

    Bonjour Mario,

    Vous avez exprimé en Juin 2012 la phrase suivante dans une de vos réponses, “Le prochain tutoriel sera sur l’établissement du tempérament égal à l’oreille.”

    Nous sommes 7 année plus tard…

    Ma question: prévoyez-vous toujours de créer les 3 tutoriels, cité dans votre vidéo pratique, dont: l’ajustement des mécaniques, la réparation des mécaniques et l’établissement du tempérament égal à loreille ?

    merci !

    daniel

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour Daniel,

      Je suis désolé de devoir vous apprendre que je ne ferai probablement pas les autres tutoriels car le temps me manque.

      Vous pouvez quand même continuer à poser vos questions ici.

  8. daniel ouimet a écrit :Répondre

    Bonjour Mario,

    J’aimerais avoir votre retour d’expérience par rapport à la question suivante:

    Est-ce possible de travailler à l’oreille exclusivement pour accorder un piano dans toutes les situations ?

    Je sais maintenant que les battements sont importants à prendre en compte lors de l’accordage et ce que ça indique aussi grâce à vos vidéos.

    Sachant que j’accorde mes instruments exclusivement à l’oreille (guitare, ukulele, etc), et mon point de départ se trouve dans mes oreilles, ayant l’oreille absolu et que le A 440 m’est naturel sans diapason, donc nommer n’importe quelle note ne me pose aucun problème. Quant à la rythmique je suis batteur de jazz depuis plus de 50 ans, pour ne pas dire, je suis le rythme :).

    Mais je sais que certaines situations pourraient être particulière. Si possible, pourriez-vous m’indiquer dans quel contexte j’aurais besoin d’une machine. Ce qui me ferait justifier l’achat d’un bidule électronique pour ces situations.

    merci beaucoup !

    daniel

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour Daniel,

      “Est-ce possible de travailler à l’oreille exclusivement pour accorder un piano dans toutes les situations ?”

      1. 1. Pour replacer quelques notes en vérifiant les unisons, c’est facile à l’oreille. C’est l’option No1 du Tutoriel.
      2. 2. Pour faire un tempérament égal sur un piano qui est déjà au La=440, c’est très possible à l’oreille.
      3. 3. Pour monter un piano trop bas, là, c’est plus pratique d’utiliser une machine même si c’est possible à l’oreille. Explications…

      Monter un piano trop bas à l’oreille

      Il faut d’abord évaluer la hauteur générale du piano. Pour ce faire, on compare quelques cordes (pas des notes mais des cordes simples, une à la fois) avec le diapason 440Hz. Si la majorité donne une différence de 10 battements par seconde c’est que le piano est à 430Hz en général. Donc, on va utiliser la technique de l’option No2 du tutoriel en accordant les basses à 442Hz par rapport au diapason donc, en calculant 2 battements/sec plus haut entre la corde et le diapason. On accordera le milieu avec 3batt/sec de plus haut et les hautes à 4batt/sec et plus, etc. Il faut tenir le diapason en le serrant entre ses dents pour l’entendre dans notre tête. De cette façon, on a les deux mains libres pour jouer et accorder la corde.

      Il peut arriver que la note Bb juste en haut du La440 soit juste avec le diapason. Le piano est alors exactement un demi ton trop bas. On peut envisager d’accorder chacune des notes avec sa voisine d’en haut mais ce n’est pas aussi précis que d’utiliser la méthode expliquée dans l’option No2 du tutoriel. Il y a de fortes chances que vous aurez besoin de faire 3 accordages au lieu de deux avec l’aide d’une machine.

      “Je sais maintenant que les battements sont importants à prendre en compte lors de l’accordage et ce que ça indique aussi grâce à vos vidéos”

      Les battements par seconde sont la seule façon qu’on peut accorder à l’oreille.

      “Sachant que j’accorde mes instruments exclusivement à l’oreille (guitare, ukulele, etc), et mon point de départ se trouve dans mes oreilles, ayant l’oreille absolu et que le A 440 m’est naturel sans diapason, donc nommer n’importe quelle note ne me pose aucun problème.”

      ATTENTION! Aussi “oreille parfaite” que vous soyez, l’accordage du piano demande beaucoup plus de précision. Il n’y a pas de PERFECT PITCH qui tienne dans l’accordage du piano. Je suis moi même “relative pitch” mais il serait très imprudent et prétentieux de me fier qu’à ça.

      “Quant à la rythmique je suis batteur de jazz depuis plus de 50 ans, pour ne pas dire, je suis le rythme :).”

      Ça c’est hyper important et vous aurez une longueur d’avance sur un autre accordeur de piano qui n’a pas autant de rythme dans le sang. Avoir du rythme est une des qualités essentielles pour devenir un bon accordeur de piano.

      “Mais je sais que certaines situations pourraient être particulière. Si possible, pourriez-vous m’indiquer dans quel contexte j’aurais besoin d’une machine. Ce qui me ferait justifier l’achat d’un bidule électronique pour ces situations.”

      Comme je l’ai écrit plus haut, la machine est très utile pour monter un piano trop bas. Mais c’est à peu près la seule situation où la machine représente un avantage par rapport à l’oreille.

      1. DANIEL OUIMET a écrit :Répondre

        Merci pour votre retour. Effectivement, perfect pitch n’est même pas souhaitable. Un piano agréablement faux vaut mieux qu’un “Perfect tunning”.

        C’est bien ce que je pensais et vous me le confirmez, c’est surtout pour monter le piano trop bas. La machine peut apporte un avantage. Un piano, n’est pas une guitare c’est claire.

        Merci pour ces précisions

        daniel

        1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

          ATTENTION encore…

          “Un piano agréablement faux vaut mieux qu’un “Perfect tunning”.”

          C’est faux! Un piano n’est pas accordé à peu près comme beaucoup croient que c’est le cas. On entend souvent dire qu’il a plusieurs accords différents, qu’un accordage a des qualités propres selon l’humeur de l’accordeur, etc.

          Il existe bel et bien un ACCORDAGE PARFAIT et c’est ce que tout accordeur devrait viser à chaque fois qu’il accorde un piano.

          C’est sûr qu’il y a des pianos impossibles à accorder comme les petits pianos d’appartements fabriqués en Amérique du Nord mais ce piano a son “accord parfait” et c’est ce qu’on doit tenter d’atteindre à chaque fois qu’on l’accorde.

          “Aujourd’hui, pour ce concert, j’ai effectué un accordage joyeux”

          “Le répertoire de ce pianiste étant la musique contemporaine, je fais un accordage agressif de son piano”

          Ce genre de réflexions n’a pas sa place dans l’accordage du piano. Un accord doit toujours viser la perfection un point c’est tout!

          On le sait :

          TOUS LES INTERVALLES SONT FAUX DANS UN TEMPÉRAMENT ÉGAL excepté les unisons et les octaves.

          Ce qui est égal dans le tempérament égal c’est la distance entre chaque demi ton. Et ça, ce n’est pas négociable et doit être atteint avec une rigueur absolue!

          Il n’y a pas de place dans l’accordage du piano pour des expressions comme celle-ci :

          “Un piano agréablement faux”

          C’est ce genre de mythe qui m’a poussé à créer ce tutoriel de l’accordage du piano pour enfin en finir avec ces expressions qui ne s’appliquent pas à la science de l’accordage du piano.

          1. daniel ouimet a écrit :

            Et cet “ACCORDAGE PARFAIT” est-il basé sur ce que vous expliqué par rapport aux battements, etc ?

            … pouvez-vous développez davantage sur l’accordage parfait s’il-vous-plait ?

            Est-ce que cela voudrait dire qu’un “ACCORDAGE PARFAIT” est purement mathématique ?

          2. Mario Bruneau a écrit :

            Bonjour Daniel,

            Quand vous aurez parcouru mon tutoriel deux ou trois fois, vous comprendrez ce que je veux dire par un “accordage parfait”.

            Voici quand même une explication pour vous et les autres visiteurs…

            Sur 100 accordeurs qui accordent le même piano, vous aurez 10 accordages “parfaits” et 90 autres accordages différents!

            Les 90 accordeurs diront que c’est comme ceci ou cela qu’on doit accorder un piano. Mais seulement les 10 autres sauront “vraiment” ce que c’est qu’un accordage parfait.

            La compétence fluctue malheureusement beaucoup (trop) dans ce métier.

            La raison est que le piano est probablement l’instrument de musique qui intimide le plus ses interprètes. Rares sont les pianistes qui osent s’aventurer à examiner l’intérieur de leur piano pour voir “comment ça marche!” d’où les nombreux mythes entourant sa fabrication et son accordage.

            Quand un accordeur de piano maîtrise parfaitement son Art, il sait qu’il peut exécuter un accord parfait sur tel ou tel piano. Si c’est un piano de concert, ce sera l’État de Grâce. Si c’est un piano médiocre, ce piano sera à son meilleur donc il sera “parfaitement accordé”

            Si cet accordeur a la générosité et l’honnêteté de donner son maximum pour parvenir à un accordage parfait, le piano sera accordé à la perfection!

            Par contre, si cet accordeur est trop ambitieux et qu’il se donne la liberté d’exécuter plus de 5 accordages par jour pour faire plus d’argent, ce sera impossible d’atteindre la perfection pour les 5 pianos accordés car l’accordage du piano est TRÈS DEMANDANT PHYSIQUEMENT et que rendu au 3e piano, il commencera à “couper les coins ronds” car il aura soit mal au dos, à l’épaule, aux doigts, etc. Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres…

            Aussi, il y a autant d’opinions bonnes ou fausses qui circulent quant à ce qu’un piano doit sonner quant il est accordé, qu’il y a d’accordeurs.

            Je parle donc d’ACCORDAGE PARFAIT pour éliminer le “bruit”, les fausses idées reçues et les mythes entourant l’accordage du piano.

            L’ACCORDAGE PARFAIT doit être le SEUL but à atteindre pour tous les pianos, toutes les situations et tous les accordeurs de pianos.

          3. DANIEL OUIMET a écrit :

            Bonjour Mario,

            Je fais suite à votre réponse concernant un “accordage parfait”.

            J’ai visionné votre tutoriel vidéo intitulé “pratique” plusieurs fois, j’ai aussi lu le livre que vous recommandez, titré: “Le Piano” que je recommande chaudement à tous les aspirants accordeurs. Une mine d’info non négligeable.

            Je comprends maintenant quand vous parlez d’accordage parfait.

            Je vois mieux aussi et décèle les mythes qui vagabondent sur Internet de plus en plus. Depuis que je vous connais 2 points essentiels en ressortent: Je parle de la démystification et de la clarification du sujet.

            Il faut faire un effort pour comprendre la mécanique détaillé du piano et la compréhension des divers leviés lèvent le voile mystique qui l’entoure.

            Mais il me reste de nombreuses questions du coté pratique/mécanique, mais pour l’instat chaque chose en son temps.

            Là où je suis géographiquement, il y a très peu ou pas d’accordeur. Comme je possède une petie école de musique qui enseigne divers instruments, c’est franchement un plus que de savoir accorder un piano droit ou à queue. Et ici il y a de la matière pour se “faire la main” sur des pianos droits ou à queues.

            Merci pour votre réponse.
            daniel

  9. daniel ouimet a écrit :Répondre

    Bonjour Mario,

    Comment peut-on régler un marteau qui frappe les cordes 2 fois. J’ai remarqué que le marteau a tendance à rester proche des cordes et ne reviens pas à sa place (sans relâcher la touche). C’est clair que c’est un ajustement mécanique, mais lequel ?

    merci !

    daniel

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour Daniel,

      Désolé pour cette réponse tardive mais cette question demandait un article complet sur le sujet que vous pouvez lire à l’adresse suivante :

      https://accorderunpiano.com/pourquoi-lhiver-les-pianos-sont-moins-agreables-au-toucher/

      Ce problème est facile à régler vous-même et c’est pour cette raison que j’en ai fais un article.

      1. daniel ouimet a écrit :Répondre

        Bonjour Mario,

        Merci pour cet article, c’est clair et directe.Je pourrai faire quelque chose. Je laisserai un commentaire en retour d’expérience quand ce sera fait.

        Oui au québec la variation en humidité est énorme entrehiver et été. C’est pourquoi j’ai un humidificateur pour tenir l’humidité adéquatement. Ensuite j’acheterai un déshumidificateur pour l’été car l’humidité peut monter à 75%.

        Vous servez-vous d’un humidificateur/déshumidificateur pour garder une humidité correcte pour vos pianos ?

        1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

          Bonjour Daniel,

          En hiver, il faut utiliser un humidificateur dans la pièce du piano à moins que votre maison ne dispose d’un système central qui s’occupe du confort de ses occupants.

          Mon principe est le suivant :

          Si la maison est confortable pour les êtres humains, elle le sera aussi pour le piano

          C’est pour cette raison que je ne crois pas au DAMPP Chaser vendu par plusieurs accordeurs de piano et vendeurs de pianos. Ces systèmes sont malcommodes, il faut remplir le réservoir difficile d’accès avec un petit tuyau dans lequel il faut insérer la patente qui vient avec pour mettre de l’eau. Les tampons à l’intérieur du réservoir se remplissent de champignons et de microbes mauvais pour les occupants, etc.

          Un bon humidificateur est une meilleure solution. J’utilise le Holmes HM3500 :

          Humidificateur

          L’été, je place une lumière de 40 watts sous le clavier en arrière du panneau pour un piano droit et sous le piano pour un piano à queue que je laisse allumée du 20 juin au 20 septembre.

          Notez que les barres chauffantes noires qui viennent avec le DAMPP CHASER sont bien pratique aussi. Elles remplacent la lumière de 40 watts. On retrouve des barres de 25W et des plus grandes à 50W. Elles ont l’avantage de de pas émettre de lumière, elles n’émettent que de la chaleur, juste assez pour sécher l’air environnant.

          1. daniel ouimet a écrit :

            Merci beaucoup pour cette précision.

            Nous avions fait installé le DAMPP chaser quand nous avons acheter notre yamaha il y a 2 ans. Mais vous confirmer ce que je pensais tout bas que, si l’humidité est maintenu correctement, suffit pour que le piano ne souffre pas, donc l’importance du DAMPP chaser reste relative.

            Notre piano est dans un salon assez grand, loin des fenêtres qui diffuse du soleil et des plynthes chauffantes.

            Maintenant, nous allons tester pour les prochaines saisons, la stabilité de l’humidité tout au long de l’année et voir combien de temps tiendra le rendu du piano autant des pièces de bois que de l’accord.

            daniel

  10. DANIEL OUIMET a écrit :Répondre

    Bonjour Mario,

    Je planifie acheter cette clé, et j’aimerais savoir ce que vous en penser…

    https://www.amazon.ca/dp/B07LBDDCS8/?coliid=IVG2DFG996Q3W&colid=2CPG7NNR6BV2Z&psc=0

    Merci !

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour Daniel,
      Oui c’est un bon achat.
      L’embout est d’une seule pièce mais c’est un embout WATANABE, le meilleur.
      Vous pourrez toujours changer de tête et d’embout plus tard…

      1. daniel ouimet a écrit :Répondre

        Ok merci pour votre retour!

        daniel

  11. daniel ouimet a écrit :Répondre

    Bonjour Mario,

    J’ai entendu dans une de vos vidéos que vous parliez d’un cours avancé, est-ce qu’il existe, et quels sont exactement les sujet traités ?

    Merci !

    daniel

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour Daniel,

      Le tutoriel avancé concerne l’accordage du tempérament égal à l’oreille et il n’est pas encore créé.

      Vous pouvez quand même appliquer la matière enseignée au chapitre de la théorie de l’accordage du piano dans lequel il est question du tempérament égal pour vous essayer en pratique d’établir uniquement par oreille le tempérament égal.

      Lisez une réponse à la question de comment établir le tempérament à l’oreille dans les commentaires passés dans laquelle j’explique comment établir le tempérament égal à l’oreille.

      1. daniel ouimet a écrit :Répondre

        Ok merci !

  12. Karl a écrit :Répondre

    Bonjour,

    votre suggestion d’accorder le premier octave à la machine… s’adresse-t-elle aux débutants? Si on procède ainsi, le tuner nous donne le D#, le E, le F, F#, etc, mais ce premier octave est-il tempéré?

    Pour ma deuxième question,

    La méthode pour monter un piano trop bas indique de commencer des graves en allant vers les aigüs en accordant chaque section légèrement plus haute. De mémoire c’était en 442 pour les graves, 443 la partition et 444 pour les aigüs. Vous dites qu’après cette étape le piano sera au 440. Je comprends le principe du serre-joint et c’est le même principe pour d’autres instruments à cordes. Mais pour les aigüs qu’on monte à 444, comment peut on dire que le piano est à 440 si les aigüs viennent tout juste d’être augmentés à 444? Ils demeureront à 444 non? La seule réponse que j’ai trouvé à cela c’est qu’en réalisant l’accordage final du piano (à 440), elles finiront par baisser un peu…??

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour Karl,

      1. Oui, l’option No3 qui consiste à accorder la partition du début de la partie des cordes hautes (non filetées) à la machine s’adresse aux débutants. Un étudiant plus avancé voudra essayer d’accorder cette partition en établissant le tempérament égal à l’oreille. De plus, quand on accorde “à la machine”, le tempérament est fait automatiquement. Les machines vous donnent toujours les 12 demi tons au tempérament.

      2. De la façon que vous posez cette question, vous ne comprenez pas l’effet serre-joint. Voici une explication : plus vous serrez des cordes, plus les premières que vous avez serrées seront relâchées. Vous accordez les basses relativement au La=442Hz à la machine puis quand vous êtes rendu au milieu du piano que vous avez accordé relativement à La=443Hz, vos basses sont déjà à La=441Hz. Puis, quand vous êtes rendu à accorder les hautes relatives au La=444Hz, vos basses auront déjà baissé à La=440Hz et vos mediums seront à 442Hz. Quand vous finissez d’accorder la note la plus haute à plus de La=445Hz, tout le piano est maintenant à La=440Hz. C’est ça l’effet du serre-joint.

      1. Karl a écrit :Répondre

        Mais les dernières cordes qui sont montées à 444 ou 445Hz… n’ont pas la chance de baisser elles, car ce sont les dernières cordes, y a plus d’autres cordes qui leur succèdent… C’est ce que je voulais dire.

        1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

          Ah, je comprends!

          Oui c’est vrai que c’est bizarre mais c’est un fait que j’ai toujours constaté.

          On accorde les hautes à 445 (relativement toujours)

          À l’accordage suivant qui est l’accordage de précision et au 440, vu que la machine ne peut pas lire les extrémités du piano, on accorde le dernier octave à l’oreille et on constate que cet octave est juste ou à peu près.

          Fait à remarquer, si vous montez un piano de 430 à 440 en ne suivant pas la courbe, ce sont toujours les hautes qui baissent le plus au final. Donc, votre but final est 440 et à la fin, les hautes ne sont qu’à 436 tandis que le reste du piano est à 439.

          1. Karl a écrit :

            Oui c’est clair! C’est encore l’effet de serre-joint, qui lors de l’accordage de précision, fait en sorte que les aigüs finissent par baisser un peu à leur tour.

            Merci!

  13. LE GUEN a écrit :Répondre

    Bonjour,

    je pense que je vais me lancer dans l’apprentissage de l’accordage. Cela fait plusieurs années que j’y pense, mais votre site m’a convaincu que l’accordage était sans doute à ma portée. Avant de commander la formule “Formation complète” , pourriez-vous me dire quel est l’investissement matériel à prévoir pour un piano droit ?

    Cordialement
    Patrick

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour Patrick,

      Merci de votre intérêt pour le tutoriel vidéo de l’accordage du piano.

      Un kit de base pour accorder les pianos droits n’est pas très dispendieux.

      C’est la clé d’accordage qui coûte le plus cher. Il faut compter plus de 90€ pour la clé seulement.

      Voici la liste des seuls outils que vous aurez besoins pour accorder les pianos droits :

      Marteau d’accordage
      Bande en feutre pour le tempérament – 7/32″ épaisseur par 50″ de long – chanfreiné de 3/4″ à 1/2″
      Un Diapason pro de John Walker (LA=440) ou un accordeur électronique (ETD)
      Une Sourdine Papp pour les Hautes
      Une Sourdine étroite 6″ X 1/2″
      1 Sourdine pour les Basses de 3″ X 3/4″ idéalement en feutre

      Vous trouverez des suggestions d’outils sur la page d’outils de accorderunpiano.com :

      https://accorderunpiano.com/outils/

      Bonne chance!
      Mario Bruneau

      1. LE GUEN a écrit :Répondre

        Bonjour Mario,

        merci pour votre prompte réponse

        Pas évident de trouver une clé d’accordage sur le WEB. Beaucoup de made in china !

        Une question encore : les tutoriels et ebook pour l’apprentissage de l’accordage sont-ils en français ?

        Patrick

        1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

          Bonjour Patrick,

          Les clés “made in China” sont bonnes!

          Il faut juste éviter les kits qui comprennent des coins d’étouffoirs bleus comme dans la prochaine image.

          Outils à éviter

          En plus, dans cette image, la clé n’est même pas une clé d’accordage de piano mais une clé d’accordage de harpe!

          Le tutoriel est en français (ici) sur https://comment.accorderunpiano.com et en anglais sur https://video-tutorial-01.pianotuninghowto.com

          cordialement

          1. Mario Bruneau a écrit :

            Non, trop cheap!
            D’ailleurs, on y voit des coins bleus!
            Cherchez encore…

          2. LE GUEN a écrit :

            Je continuerai mes recherches la semaine prochaine. Je reviendrai vers vous quand j’aurai trouvé les outils d’accordage adéquats pour commencer l’aventure

            Bien cordialement

            Patrick

          3. Mario Bruneau a écrit :

            Les gros kit de plusieurs outils du genre 39 outils sur eBay sont en général de bonne qualité comme ce kit :

            Kit d'outils accordage

          4. LE GUEN a écrit :

            Bonjour Mario,

            j’ai trouvé une clé qui semble être de qualité très correcte :
            https://www.thomann.de/fr/km_167_stimmhammergarnitur.htm

            J’espère que ça fera l’affaire

            Dès que je reçois le matériel et les accessoires je passerai commande du cours

            Merci à vous pour votre disponibilité et conseils

            Patrick

          5. Mario Bruneau a écrit :

            Bonjour Patrick,

            Cette clé est vraiment le minimum en terme de qualité.

            Vous aurez été mieux avec la ball handle :
            Ball handle

          6. LE GUEN a écrit :

            Bonjour Mario,

            La clé Ball handle que vous m’indiquez est très différente des clés classiques comme comme figurant dans le Kit pro que vous m’avez indiqué.
            C’est pourquoi je me suis orienté et ai acheté une clé classique. Rassurez-moi, votre méthode d’accordage enseigne-t-elle la manipulation d’une clé classique (par pression-inertie) ?

            Patrick

          7. Mario Bruneau a écrit :

            Bonjour Patrick,

            Rassurez-vous, j’enseigne les deux méthodes dans la formation.

            Sachez que j’ai utilisé la méthode par impact avec une clé ordinaire comme la vôtre pendant plusieurs années avant qu’un technicien de Bosendorfer à Vienne me prête une bal handle constatant que je pratiquais la méthode par impact. Inutile de vous dire que cela a été une vraie révélation!

            Sachez aussi que la majorité des accordeurs utilisent la méthode par inertie mais ils ne le savent pas. J’ai voulu mettre les pendules à l’heure avec ce tutoriel en expliquant clairement les deux méthodes.

            Bonne chance.

            PS Après assimilation de mon tutoriel de l’accordage, vous allez mieux comprendre que la qualité de la clé d’accordage est très importante. Si vous envisagez un jour d’en faire votre métier, vous aurez vite changé de clé…

          8. LE GUEN a écrit :

            Me voilà rassuré 😉

            Oui je ne doute pas que la qualité de la clé est primordiale. Mais étant débutant et ne sachant pas encore si j’aurai l’oreille, la concentration suffisante et la patience pour faire un bon accord, je préfère repousser à plus tard l’achat d’une clé de meilleure qualité.

            Mon ambition, n’est pas d’en faire mon métier, mais d’être autonome et satisfaire mon oreille exigeante car je reste très insatisfait des prestations d’accordage qu’on m’a jusqu’à présent proposées (l’accord ne tient généralement que 2 ou 3 mois alors que ne joue qu’en moyenne 2 à 3 heures/semaine). Mon “accordeur” reste 1/2 heure, rarement plus pour accorder mon piano. Ce qui m’interroge, sachant que le temps d’un accord est, d’après ce que j’ai lu et entendu, plus près de 1h30 que d’1/2 heure.

            Bien à vous

          9. Mario Bruneau a écrit :

            C’est bien d’apprendre l’accordage du piano même si vous ne planifiez pas en faire un métier.

            Les pianistes auraient avantage à suivre ce cours pour mieux connaître leur instrument et pour avoir des arguments documentés à offrir à leur accordeur.

            IL EST IMPOSSIBLE D’ACCORDER UN PIANO EN 30 MINUTES!

            Votre accordeur ne fait pas sa job.

            Si l’accorde ne tient que quelques mois, votre accordeur a un problème de manipulation de la clé d’accordage.

            cordialement

          10. LE GUEN a écrit :

            Vous confirmez mon ressenti. 30 mn c’est très insuffisant. Il est tant que je m’y mette alors !

          11. LE GUEN a écrit :

            Bonjour Mario,

            je viens de commander votre méthode (via mon compte PayPal).

            Au plaisir d’apprendre l’accordage de piano avec votre aide

            Patrick

          12. LE GUEN a écrit :

            Bonjour Mario,

            j’ai commencé à accorder la première note de la partie centrale et les 2 suivantes (D#,MI, FA de la 3e octave) avec un accordeur électronique.
            Le piano avait été accordé au la 440 début septembre. je constate que la 3e octave est trop haute (de 6 à 15 cents). ça a dû bouger avec le changement de saison. je m’attendais à ce qu’elles soient plus basses que hautes !

            J’ai essayé hier la technique Impact Tuning et la classique par pression-inertie. Je constate qu’avec la technique pression-inertie les cordes ont tendance à reprendre une “position d’origine” (c’est l’impression que j’ai) ce qui rend difficile un accordage précis avec cette méthode

            La technique Impact Tuning est délicate car je n’ai pas encore la technique en main, les cordes bougent très très peu, voire pas du tout quand j’imprime un impact rapide. Peut-être avez-vous un conseil à me donner.

            Si j’ai bien compris l’accordage du tempérament (option 3), on part de la première octave de la partie centrale qu’on accorde avec un accordeur.
            Ensuite les cordes suivantes, une fois que la première octave est accordée est accordée, sont accordées à l’oreille.

            Le diapason n’est pas utilisé dans votre tutoriel de l’accordage sauf pour vérifier le diapason du LA 440. Est-ce sa seule fonction ? L’accordeur électronique le fait déjà !

            Vous parler d’un tutoriel pour accorder à l’oreille, ce tutoriel existe-t-il ?

            Merci d’avance pour vos réponses

            Patrick

          13. Mario Bruneau a écrit :

            Bonjour Patrick,

            “Le piano avait été accordé au la 440 début septembre. je constate que la 3e octave est trop haute (de 6 à 15 cents). ça a dû bouger avec le changement de saison. je m’attendais à ce qu’elles soient plus basses que hautes !”

            Vous affirmez que la 3e octave est trop haute, avez-vous contrôlé à la machine ou à l’oreille?
            C’est normal que la machine donne une lecture trop haute car quand on accorde “à l’oreille” on effectue un “stretch” automatiquement.
            Les harmoniques de la corde de piano sont faux et trop élevés et quand on accorde à l’oreille SANS BATTEMENT, le stretch se fait.

            L’imprefection des harmoniques de la corde de piano est appelée inharmonicité.

            Pourquoi dites-vous :

            “je m’attendais à ce qu’elles soient plus basses que hautes !”

            Les octaves en montant sont toujours plus hautes.

            “J’ai essayé hier la technique Impact Tuning et la classique par pression-inertie. Je constate qu’avec la technique pression-inertie les cordes ont tendance à reprendre une “position d’origine” (c’est l’impression que j’ai) ce qui rend difficile un accordage précis avec cette méthode”

            Ce n’est pas “une impression que vous avez”, la méthode par inertie est très imprécise et instable.

            “La technique Impact Tuning est délicate car je n’ai pas encore la technique en main, les cordes bougent très très peu, voire pas du tout quand j’imprime un impact rapide. Peut-être avez-vous un conseil à me donner.”

            JUSTEMENT! La méthode par impact permet un très petit changement de position de la cheville voir pas du tout! Vous êtes dans la bonne voie!

            “Si j’ai bien compris l’accordage du tempérament (option 3), on part de la première octave de la partie centrale qu’on accorde avec un accordeur.
            Ensuite les cordes suivantes, une fois que la première octave est accordée est accordée, sont accordées à l’oreille.”

            Oui c’est ça! Vous ne vous servirez de la machine seulement pour le tempéramment égal avec un seul octave. Tout le reste y compris les unisons et les octaves sont fait à l’oreille.

            “Le diapason n’est pas utilisé dans votre tutoriel de l’accordage sauf pour vérifier le diapason du LA 440. Est-ce sa seule fonction ? L’accordeur électronique le fait déjà !”

            L’accordeur électronique REMPLACE le diapason. Vous vous servez du diapason seulement si vous n’avez pas de machine.

            “Vous parler d’un tutoriel pour accorder à l’oreille, ce tutoriel existe-t-il ?”

            Non, malheureusement, ce tutoriel n’est pas encore créé.

            Mario Bruneau

          14. LE GUEN a écrit :

            Bonjour Mario,

            merci pour vos réponses.

            Sur mon piano la 3e octave et la 4e (celle du La 440) sont trop hautes alors que l’accordeur m’avait dit que le piano était accordé au la 440. D’où mon étonnement de trouver toutes les notes légèrement trop hautes d’environ 6 à 9 cents !

            Du coup je suis obligé de tout réaccorder pour baisser légèrement les notes. C’est un bon exercice mais il n’est pas sûr que mon piano sera jouable car il y aura beaucoup d’imperfections à mon avis !

            Je progresse dans la réglage des chevilles, pour le moment je fais un mixte des 2 méthodes d’utilisation de la clef. La méthode par impact fait mal à la main et au bas au bout d’un moment. Je comprends pourquoi la clef avec une boule est plus adaptée qu’un manche.

            A quel moment doit-on mettre en oeuvre l’accordage des quintes (page 30 du tutoriel) ?

            Autre question : une clef d’accordage avec un axe très rigide est-il conseillé ? Celle que j’ai en ma possession est légèrement flexible. J’ai lu qu’une clef rigide était très préférable pour la précision de l’accordage.

            Patrick

          15. Mario Bruneau a écrit :

            Bonjour Patrick,

            Votre accordeur a du trop stretché les octaves. C’est une erreur que beaucoup d’accordeurs font. Ils compensent pour l’inharmonicité artificiellement à l’oreille en accordant trop haut.

            Vous avez mal à la main avec la méthode impact parce que vous utilisez une clé standard et parce que vous ne maîtrisez pas encore le bonne manipulation.

            “À quel moment doit-on mettre en oeuvre l’accordage des quintes (page 30 du tutoriel) ?”

            La page 30 et les suivantes sont une explication de la théorie de l’accordage du tempérament à l’oreille. Voici un extrait vidéo :

            https://www.youtube.com/watch?v=R2nghVIsMKY

            On accorde par quintes seulement quand on accorde à l’oreille.

            La clé d’accordage doit TOUJOURS être le plus rigide possible pour éviter une perte mécanique dans la manipulation et donc, une instabilité et un manque de précision de l’accord.

          16. LE GUEN a écrit :

            Bonjour Mario,

            là je bloque, je ne trouve pas dans vos tutoriels la méthode pour accorder de manière optimale et équilibré en tempérament égal.
            J’ai bien accordé à la machine la première octave de la partition centrale, puis toutes les autres notes (basses et hautes) à l’octave comme expliqué dans votre tutoriel (option 3)
            Mais mon piano ne chante pas. Je souhaite savoir comment accorder les quintes, les quartes, etc. pour obtenir un accordage équilibré qui chante juste.

            Je vous signale par ailleurs que le lien “Suivez ce lien pour écouter la suite des quintes de 5batt/sec à 8batt/sec.” renvoie sur une page vide ! (erreur 404)

            Patrick

          17. Mario Bruneau a écrit :

            Bonjour Patrick,

            Vous ne trouvez pas la méthode pour accorder de manière optimale et équilibré en tempérament égal dans ce tutoriel car seulement la partie théorique est couverte (page 30 et suivantes du eBook)

            Grâce à cette partie du tutoriel, vous pouvez essayer d’accorder le tempérament égal à l’oreille en utilisant les techniques pratiques enseignées dans les options #1 et #2.

            “J’ai bien accordé à la machine la première octave de la partition centrale, puis toutes les autres notes (basses et hautes) à l’octave comme expliqué dans votre tutoriel (option 3)
            Mais mon piano ne chante pas. Je souhaite savoir comment accorder les quintes, les quartes, etc. pour obtenir un accordage équilibré qui chante juste.”

            À votre stage d’apprentissage, vous n’entendrez aucune différence entre votre accord “machine” et un accordage à l’oreille du tempérament égal. Vous n’avez pas encore assez de précision mais c’est bon signe que vous vouliez vous lancer tout de suite à l’accordage par oreille.

            Merci pour l’erreur du lien sur le eBook. Je l’ai corrigée.

            Pour vous aider au tempérament égal à l’oreille, voici une brève description de la procédure à suivre pour accorder à l’oreille le tempérament égal tirée du livre “Le Piano” en vente sur PianoTuningHowTo

            (On place le ruban de tempérament sur toute la partie centrale du piano) On accorde d’abord au diapason (La=440Hz) la corde du milieu du la3. Puis on accorde l’octave inférieure, qui doit être tout à fait juste, en aucun cas trop haute et doit vibrer sans battement.

            Il y a ensuite deux possibilités d’accorder les douze demi-tons de l’octave. Pour le débutant, on recommandera la grande série des quintes; seules les quintes et les octaves sont accordées dans ce système, alors que les tierces, les quartes et les sixtes sont déduites par comparaison (elles sont indiquées par des notes noires dans l’exemple suivant) :

            Accordage du tempérament égal

            La petite série des quintes travaille avec les quintes et les quartes dans la région la2-la3. Il n’est pas nécessaire de l’expliquer ici. La première difficulté est dans l’appréciation exacte de la quinte, légèrement trop étroite. Ici les mots ne sont d’aucun secours. Seule l’expérience est conseillère. Toujours est-il que les possibilités de comparaison apparaissent rapidement avec les tierces et les sixtes, avec fa dièse et do dièse d’abord. Il est vrai que les tierces majeures et les sixtes majeures sont trop grandes dans le tempérament égal, mais elles doivent sonner agréablement. De cette façon, on retrouve à la fin du cycle exactement la même quinte un peu trop faible, de ré3 à la3. Après l’accordage parfait de cette octave et demie de la région moyenne, on accorde le dessus à partir de si bémol3, en octaves justes (en aucun cas trop basses) et les basses à partir de ré2 également en octaves justes (en aucun trop hautes).

            Votre défi sera d’arriver à la fin de la série des quintes avec la dernière quinte Ré – La qui bat à 1battement/sec sans avoir à l’accorder puisque vous aurez accordé Sol – Ré (0.66battement/sec) juste avant.

            Notez aussi qu’une quinte qui bat à 1battement/sec dans une octave donnée, la même quinte une octave plus bas battra la moitiés moins vite c’est à dire 0.5battement/sec. De même que la quinte une octave plus haute battra deux fois plus vite c’est à dire 2battements/sec. Les vitesses de battement suivent la même logique que les fréquences, A=220Hz, A=440Hz, A=880Hz etc.

            La méthode illustrée ici utilise une octave et demie pour établir le tempérament égal. Une fois cette octave et demie complétée, on s’assure d’accorder les octaves qui restent AVANT d’accorder les unissons. Vous accorderez les unisons en enlevant le ruban de tempérament à mesure…

  14. Frank a écrit :Répondre

    Bonjour M. Bruneau,

    Ici j’ai un piano à queue Weber 1881 7′ sur lequel j’ai changé toutes les cordes l’année dernière et j’ai beaucoup de faux battements sur plusieurs cordes. D’après-vous est-ce une question d’ajutement des marteaux ou de cordes dans les guides ou les deux ?

    Merci d’avance

    Frank

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour Frank,

      Avez-vous utiliser de la corde “Roslau” d’Allemagne ou la régulière des USA?

      La corde USA produit plus de faux battements que la Roslau.

      Les faux battements des cordes n’ont aucun rapport avec les marteaux.

      Par contre, il faut vous assurer que tous les points de contacts sont bien ancrés et positionnés. À la fin d’un changement de cordes, on a l’habitude de taper légèrement avec un gros tournevis plat (ne pas utiliser un petit tournevis par crainte de marquer la corde) sur les cordes près des points de contacts.

      Points de contact des cordes

      Utiliser un petit marteau ou le manche d’un gros outil ou de votre clé d’accordage pour frapper sur les cordes doucement. 2 petits coups à chaque point de contact.

      Les faux battements de cordes sont aussi provoqués lorsqu’on ne fait pas attention aux mouvements naturels de torsion de la corde au moment de la pose. Il faut aller avec le “sens de la corde” et ne pas la tordre dans des directions que le corde ne veux pas prendre naturellement.

      Voilà.

      1. Frank a écrit :Répondre

        Merci M. Bruneau pour votre réponse concernant les faux battements.

        J’ai un autre interrogation. Dernièrement j’ai dû accordé un petit piano d’appartement Blouin. Il est malheureusement mal positionné…près d’une fenêtre qui laisse entré de plein fouet le soleil l’après-midi (à n’en faire boursoufler le vernis), où est installé l’air climatisée l’été et près d’un calorifère l’hiver. Bref, j’ai dit à la propriétaire que c’était un des pires endroit pour son piano. Ceci dit, ce piano n’avait pas été accordé depuis 8 ans. En vérifiant le diapason, il semblait être autour du 427/428. J’ai alors utilisé la techinique (442/443/444/445) pour le remettre au diapason dans un premier temps puisque les cordes étaient en bon état. Ensuite, j’ai laisser le piano au repos quelques jours. Ensuite, j’ai procédé à un accordage régulier. Tout allait bien pour la partie centrale. Par contre, rendue dans les petites cordes avaient redescendus en deçà du 440 et ne tenaient pas une fois accordées. Aurait-il fallut refaire la même techinique (pour piano trop bas) une seconde fois avant de procéder à un accordage régulier afin d’assurer la stabilité de l’accord ?

        1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

          Bonjour Frank,

          Heureux d’apprendre que vous avez monté un piano trop bas avec succès.

          Pour les hautes, vu que c’est fait “à l’oreille”, il est difficile d’avoir de la précision et probablement que vous n’avez pas assez monté les hautes. Quand c’est fait à l’oreille, pour le dernier octave cela donne jusqu’à 448Hz par rapport au La440.

          Et je vous le dis, accorder un piano qui est exposé aux rayons du soleil EST IMPOSSIBLE!

          Il va se désaccorder à mesure que vous l’accordez.

          Il faut impérativement que vous réussissiez à convaincre le propriétaire de le changer de place.

          Vous n’avez pas besoin d’utiliser deux fois la technique du montage au diapason. Dans votre cas, c’est que vous n’avez probablement pas assez monté les hautes et aussi c’est à cause du piano exposé au soleil.

          cordialement

          1. Frank a écrit :

            Merci beaucoup! Vous me rassurez hahaha ?

  15. Martin Gilbert a écrit :Répondre

    Bonjour M. Bruneau,
    J’aimerais apporter une précision pour commencer afin d’être certain de bien vous comprendre. Quand vous écrivez: Quand je parle d’éviter d’accorder un piano de 8 cents d’écart, je fais allusion à un ”accord” de précision. C’est-à-dire un ”accord” pour un concert…
    J’ai tendance à confondre votre terme ”accord”. Est-ce que vous voulez plutôt dire ”accordage” car pour moi, un accord est un ensemble de notes dans la musique alors, quand vous dites ”accord” de précision ou ”accord” de concert.
    Je deviens tout mélangé. : – )

    À propos de la méthode d’accordage en 7 étapes dont je vous ai fait mention,
    je crois comprendre que c’est une bonne méthode sécuritaire pour accorder
    un piano trop haut. À ce moment-là, lorsqu’il est question d’un piano trop bas,
    les cordes de ce dernier ne doivent telles pas forcément exercer moins de pression sur le cadre en fonte qu’un piano accordé trop haut puisque les cordes d’un piano trop bas sont logiquement moins tendues ? Je me questionne alors à savoir pourquoi on ne pourrait pas également utiliser cette même méthode sécuritaire pour accorder un piano trop bas.
    Le risque d’accident doit être moins grand il me semble ?

    Je me dis ça simplement non pas parce que je mets en doute votre expertise
    (bien au contraire) mais tout simplement parce que j’ai du mal à comprendre votre version d’accordage d’un piano trop bas. Probablement à cause de
    mon manque d’expérience alors c’est pour ça que je tente de me simplifier
    la vie le plus possible.
    Voici le lien où j’ai trouvé la référence pour l’accordage en palier.
    lucescolano.com / accorder-piano-soi-meme/
    Descendre à la partie ” L’accord précis du piano”
    Je vous remercie à l’avance.

    Cordialement

    MG

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour Martin,

      “Accordage” est l’action d’accorder un piano et “accord” définit le piano “accordé” Les deux termes sont souvent employés, ils sont aussi interchangeables.

      Je constate aussi que la personne manque de compétence dans la référence que vous m’avez donnée pour la méthode en 7 étapes. Cette personne utilise de drôles d’expressions pour enseigner l’accordage du piano comme appeler une clé d’accordage un “accordoir” est assez douteux.

      Elle présente la méthode en 7 étapes (qu’elle a pris sur un autre siteweb probablement) comme “la” méthode standard d’accorder un piano alors que c’est une méthode spécifique pour descendre un piano trop haut.

      La méthode en 7 étapes est vraiment pour descendre un piano trop haut pour éviter qu’une section ou “région” du cadre en fonte cède du à l’augmentation soudaine de pression à cause qu’on descend une autre section du piano.

      La méthode en 7 étapes n’est pas nécessaire pour monter un piano trop bas car tout piano est construit pour soutenir une tension de 20 tonnes et le cadre en fonte peut très bien prendre cette tension.

      Quand on monte un piano trop bas, au augmente la tension générale du piano de peut-être 16 tonnes à 20 tonnes tandis que pour descendre un piano trop haut, on diminue une tension qui est déjà à 21 tonnes et le fait de réduire la tension d’une section donnée disons les basses, fera monter la tension “relative” de la section des médiums et hautes à plus de 21 tonnes d’où le risque pour le cadre en fonte.

      Merci de revoir le chapitre sur la méthode pour monter un piano trop bas et vous comprendrez le principe. Peut-être qu’un petit détail vous a échappé.

      Merci aussi de ne pas prendre en considération ce que la personne donne comme enseignement sur la référence que vous avez donnée pour la méthode en 7 étapes. Son enseignement ne fera que vous “mélanger” encore plus!

  16. Martin Gilbert a écrit :Répondre

    Bonjour M. Bruneau,

    J’ai acheté votre tutoriel récemment et j’ai déjà visionné avec grand intérêt à plusieurs reprises toutes les vidéos.
    Je me suis beaucoup documenté sur la façon d’accorder un piano et je tenais à ajouter parmis mon éventail
    de connaissance l’avis d’un accordeur expérimenté tel que vous.

    Pour ce qui est d’accorder les unissons, pas de soucis.

    Pour ce qui est d’accorder au complet un piano qui est relativement en bon ordre (faible variation par rapport au 440Hz).
    pas de soucis non plus.

    La partie qui me donne le plus de fil à retordre est un piano qui est beaucoup trop bas.
    (Je m’imagine que ça doit être assez rare un piano qui serait trop haut).

    Il semble y avoir plusieurs point-de-vue sur à partir de quand on estime un piano trop bas.
    Certain parlent d’un écart maximal de 30 cents mais vous vous êtes beaucoup
    plus sévère en donnant 8 cents seulement comme point d’écart maximum.

    Quoi qu’il en soit, il semble qu’il existe une méthode simple pour remonter un piano trop bas.
    Cette méthode respecterait l’équilibre des tensions (effet serre-joint) et aussi, ne nous oblige
    pas à se soucier de modifier le réglage de notre accordeur électronique.
    J’aimerais beaucoup savoir ce que vous en pensez et me dire si elle vous semble viable.

    Cette méthode en 7 étape s’effectue donc avec comme point de référence le LA 440Hz.
    La voici:
    1- Accordez la corde du milieu de C3 à C5 de l’ensemble des trois cordes
    2- Accordez une des cordes basses de la section bicordes
    3- Accordez les cordes du milieu de C5 à C8
    4- Accordez les cordes basses simples
    5- Accordez les cordes gauches de l’ensemble des trois cordes de C3 à C8
    6- Accordez les secondes cordes de l’ensemble des bicordes
    7- Accordez les cordes droites de l’ensemble de trois cordes de C3 à C8

    Je vous remercie à l’avance et vous souhaite une bonne journée.

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour M. Gilbert,

      Vous écrivez :

      (Je m’imagine que ça doit être assez rare un piano qui serait trop haut).

      Non, à tous les étés, un piano monte! En effet, il n’est pas rare de rencontrer de taux d’humidité de 100% en été. Le piano absorbe donc beaucoup d’humidité l’été et donc les parties en bois enflent. Les chevalets (ponts) grossissent et poussent plus sur les cordes. Le piano monte! Vous trouverez des pianos à 447Hz. À cette hauteur, on est près du bris de corde…

      Vous écrivez :

      “Il semble y avoir plusieurs point-de-vue sur à partir de quand on estime un piano trop bas.
      Certain parlent d’un écart maximal de 30 cents mais vous vous êtes beaucoup
      plus sévère en donnant 8 cents seulement comme point d’écart maximum.”

      Quand je parle d’éviter d’accorder un piano de 8 cents d’écart, je fais allusion à un accord de précision. C’est-à-dire un accord pour un concert par exemple ou pour un musicien sérieux qui doit impérativement avoir son piano accordé à la perfection et au diapason LA=440Hz.

      Donc, si vous voulez que votre accord soit précis et si le piano est à plus de 8 cents en bas ou plus haut, vous devez l’accorder en deux fois en suivant ma méthode pour monter un piano trop bas.

      La méthode en 7 étapes que vous mentionnez est une excellent méthode et j’aimerais que vous partagiez avec nous la source.

      Mais cette méthode concerne surtout un piano trop haut.

      En effet, on l’a vu plus haut, la tension des cordes est telle qu’on est près du bris de cordes. Donc, cette tension est très forte aussi sur le cadre en fonte qui retient les 20 tonnes de pression que l’ensemble des cordes exercent.

      Pour la même raison de l’effet de serre joint quand un piano est trop bas, si on abaisse trop une région particulière du piano en abaissant le pitch des cordes, la pression relâchée de cette région se distribuera sur les autres régions. Il y aura un fort risque de bris du CADRE EN FONTE! Et ça, je vous le dit, vous ne voulez pas le vivre car c’est un événement très traumatisant. J’ai déjà vécu ce phénomène avec un piano complètement désaccordé alors que je l’avais accordé juste l’année précédente. Je ne le savait pas mais la raison était que le cadre avait déjà commencé à céder et pendant mon accordage, il a cédé complètement. Ça fait comme un gros coup de canon! J’ai pris quelques minutes pour m’en remettre…

      Donc la méthode en 7 étapes que vous mentionnez, distribue la tension partout sur le cadre en fonte. C’est une mesure de sécurité.

      Quand on démonte complètement un piano en atelier pour une restauration complète, on enlève les cordes de cette façon pour que le cadre en fonte ne cède pas.

      Voilà.

  17. Luc Trottier a écrit :Répondre

    Merci beaucoup pour vos explications. Je comprends très bien la raison promotionnelle de lancement.

  18. Luc Trottier a écrit :Répondre

    Bonjour monsieur Bruneau,

    ll y a un certain temps que je parcours votre site et je tiens à vous remercier de mettre à notre disposition votre savoir. Je désir me procurer votre cours complet mais j’ai deux questions que j’aimerais éclaircir avec vous:

    Avez-vous le sommaires des chapitres/sujets couvert lors du cours.
    Pourquoi il y a une différence entre le prix de la version française et la version anglophone?

    Merci.

    1. Mario Bruneau a écrit :Répondre

      Bonjour M. Trottier,

      Merci pour l’intérêt que vous portez à mon cours sur l’accordage du piano.

      Voici la table des matières extraite de la version pdf du cours (inclue dans l’achat)

      https://comment.accorderunpiano.com/images/tutoriel-video-pdf_page_003.jpg

      https://comment.accorderunpiano.com/images/tutoriel-video-pdf_page_004.jpg

      https://comment.accorderunpiano.com/images/tutoriel-video-pdf_page_005.jpg

      J’ai lancé la version française il y a 5 ans et je viens juste de terminer la traduction.

      $197 est le prix “Spécial Lancement”

      Mais ce prix de lancement n’est plus disponible pour la version française.

      Voilà, j’espère que vous comprenez.

Répondre à Sylvain HUGEL Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HAUT